Project Description

L’art de bâtir de bonnes et harmonieuses relations interpersonnelles : quelques inspirations théologiques

La théologie du corps de Jean-Paul II a une grande importance et peut servir de l’inspiration pour l’éducation affective et sexuelle des jeunes d’aujourd’hui. En révélant la dignité de la personne, la beauté de l’amour comme un don de soi-même, l’union sponsale de l’homme et de la femme comme le signe originel de l’image des personnes divines, elle constitue un bon fondement pour la théologie de la famille et l’éthique sexuelle et familiale.

Au centre de ce cours nous retrouverons l’aspect relationnel de l’être humain. Nous nous concentrerons sur les relations entre hommes et femmes, surtout sur les relations conjugales. Inspirés par la théologie du corps, nous allons démontrer la base solide pour les relations harmonieuses et durables.

Dans le monde d’aujourd’hui les gens consacrent beaucoup de temps pour prendre soin de leur corps : nourriture, sport, salon de beauté… L’aspect physique est plus évident et plus accentué, tandis que les aspects moraux et spirituels restent souvent dans l’ombre.  Pourtant la personne humaine doit être vue dans son intégrité comme un être physique et spirituel en même temps. Il est important de prendre soin de sa « physionomie spirituelle profonde » (VS 71).  L’être humain est beau quand ses actes sont bons, c’est-à-dire qu’ils sont en harmonie avec les lois du Créateur. Dans l’encyclique Veritatis splendor Jean Paul II disait : « Les actes humains sont des actes moraux parce qu’ils expriment et déterminent la bonté ou la malice de l’homme qui les accomplit. Ils ne produisent pas seulement un changement d’état d’éléments extérieurs à l’homme, mais, en tant que délibérément choisis, ils qualifient moralement la personne qui les accomplit et ils en expriment la physionomie spirituelle profonde (VS,71) ». C’est d’elle dépend la qualité de nos relations dans le couple, dans la famille et dans la société.

vision-chretienne-de-amour

Les sujets d’intérêt

  • L’être humain –l’être relationnel selon la Bible
  • Désir profond pour les relations réussites (reflet de l’unité originelle)
  • Nécessité du respect dans les relations.
  • Fidélité dans les pensées et dans les actes.
  • Pureté du cœur, pureté de l’âme. l’importance du sacrement du pardon.
  • Amour et autre vertus qui favorisent de bonnes relations.

Objectif principal

Après avoir suivi un cours de l’introduction aux catéchèses de la théologie du corps, nous allons voir comment les principes de la théologie du corps nous aident  à construire ou à réparer nos relations dans le mariage et dans la famille.

Objectifs spécifiques

  1. Approfondir la différence entre deux aspects de l’être humain qui est sexuel et relationnel.
  2. Découvrir comment les relations humaines reflètent Dieu lui-même.
  3. Comprendre comment la théologie du corps concerne le sens de la vie
  4. Démontrer les principes de base sans lesquels il est impossible de bâtir des relations durables.

Dieu en dialogue avec l’humanité

Le cours aura un rythme d’apprentissage varié : une partie magistrale et une partie interactive pour que les étudiants puissent exprimer leurs réflexions et poser leurs questions.

Source principale

  • JEAN-PAUL II, La théologie du corps. L’amour humain dans le plan divin. Introduction, traduction, index, tables de notes de Yves Semen. Préface du Cardinal Marc Ouellet, Paris, Les Éditions du Cerf, 2014.

Sources secondaires :

  • Amour humain, amour divin. Actualité de la théologie du corps. Actes du Colloque inaugural de l’Institut de théologie du corps. Sous la direction de Yves Semen, Les éditions du Cerf, 2015.
  • Congrégation pour l’éducation catholique, « Il les créa homme et femme ». Pour un chemin de dialogue sur la question du genre dans l’éducation, Vatican 2019.
  • LARCHET, Jean-Claude, Théologie du corps, Paris, Les éditions du Cerf, 2009.
  • PERCY, Antony, La théologie du corps décomplexée. Introduction aux catéchèses de Jean-Paul II, Paris, Éditions d’Emmanuel, 2007.

Ressources Internet :

Dieu en dialogue avec l’humanité

Semaine 1:  6 octobre 2021
Matière :

Introduction. Homme – être relationnelle

Bonnes relations – condition de notre bonheur (en tout âge)

Les sources des déchirements dans les relations? (immaturité, manque des vertus, la faiblesse morale, infidélité,… Révision de certaines pensées des cours précédents concernant le péché originel)

L’art de bâtir des relations – cela s’apprend!

Ou commencer? Observer et évaluer nos relations pour savoir où nous sommes.

« Tu deviens ce que tu contemples ». Nos idéaux ?

Le projet et les règles dans la construction sont importants (caractère éthique de notre cours, TDC 34-2 ; qui nous sommes et qui nous devons être ; TDC 58-2 la vérité sur l’homme qui plonge ses racines dans l’état de l’innocence originelle – une vérité de caractère éthique, TDC 58-4; )

Le point de départ pour les chrétiens : bâtir sur le roc (Mt 7, 24-27)

Sur la route d’apprentissage de l’art de bien vivre : l’importance d’un guide. Le rôle de l’Église.

Révision de certaines pensées des cours précédents :

  • nostalgie pour l’unité originelle
  • Le Christ appelle au cœur humain (l’état de notre cœur)
  • la concupiscence, la perte de la liberté intérieure du don
  • la corruption de la signification sponsale du corps
  • notre vocation dans le Christ
  • l’anthropologie de la renaissance dans l’Esprit Saint (TDC 57-5)
  • grâce de la rédemption
  • l’effort humaine + l’aide divine = un succès
Semaine 2 13 octobre 2021
Matière :
  • Respect mutuel.
  • Pureté et Sagesse (TDC 57-4).
  • « Vie selon l’Esprit » de Saint Paul. Gal 5
  • Valeurs auxquelles le cœur humain peut et devrait aspirer.
  • Fonction positive de la tempérance : découvrir et affirmer la signification sponsale du corps dans la vérité intégrale (TDC 58-6)
  • 1 Th 4,3-4 sainteté et respect du corps
  • 1 Co 6,19 le corps humain – le temple de l’Esprit Saint
  • Le corps comme tâche à l’homme assigné par le Créateur (TDC 59-2 et 3)
  • Le corps comme objets de manipulations (problème de contraception, d’avortement, de la fécondation artificielle et l’euthanasie) : privation de la dignité dérivant du fait que le corps est propre à la personne.
  • La bonté ou la malice des actes humains : rayonnement de ‘la physionomie spirituelle profonde (VS,71).
  •  
Semaine 3 20 octobre 2021
Matière :
  • Fidélité : prendre les responsabilités jusqu’à la fin.
  • Fidélité de Dieu envers son peuple : une inspiration pour les chrétiens.
  • L’importance de communication
  • Les conflits et les façons de les résoudre.
Semaine 4 27 octobre 2021
Matière :
  • Amour : un dépassement de soi. TDC 110-111.
  • Vertu infuse : collaboration avec Dieu.
  • Vertus morales acquises dans l’aspect de creatio continua.
  • Prendre soin de son âme au quotidien : les efforts humains et l’aide la grâce divine. Importance des sacrements, surtout du sacrement de réconciliation.
  • Sainteté : la beauté de la vérité.
Lectures : Lecture optionnelle : HAVRE, Didier van, Prends soin de ton âme. Les bienfaits du sacrement de Réconciliation, Paris, Le Laurier, 2015, p. 111-143 (La guérison de l’âme).
VS 107 ; VC, 16-21, 28, 64, 106.
Semaine 5 3 novembre 2021
Matière  :
  • Remise du travail écrit.

Enregistrement et information

Téléphone : 514-935-1169 poste 216.

Courriel électronique: registraire@iftm.ca

Formulaire d'inscription

Pape François

Mais si l’amour est une relation, alors c’est une réalité qui se développe et nous pouvons aussi dire, à titre d’exemple, qu’elle est construite comme une maison. Et la maison se construit en collaboration, pas seul !

Papa Francisco 

Abonnez-vous à notre bulletin d'information

Merci pour votre abonnement. Vous recevrez les nouvelles et les mises à jour de nos programmes dans votre courrier électronique.
Il y a eu une erreur en essayant d'envoyer votre message. Veuillez réessayer plus tard.